Histoire de la lumière et des couleurs

Découvrez les personnages de l’histoire qui ont permis de donner une réalité scientifique aux bienfaits de la lumière et des couleurs.

CHRONOLOGIE DE LA LUMINO-CHROMOTHÉRAPIE

L’histoire des bienfaits de la Lumière

Découvrez la chronologie des étapes qui ont conduit au développement de la Chromothérapie et de la Luminothérapie à travers les différentes périodes et nombreux chercheurs de l’histoire.

› De l’antiquité au IXème Siècle

Les couleurs étaient déjà utilisées durant la période de l’Antiquité en association aux médecines naturelles. C’est dans les écrits d’Hippocrate qu’ils existent les premières traces de l’utilisation des couleurs. On retrouve également des textes chez Avicenne au IXème siècle estimant que la couleur était d’une importance vitale  pour diagnostiquer autant que de traiter les maladies. Il a écrit que “la couleur est un symptôme observable de la maladie” et a également développé un tableau qui associe la couleur à la température et à la condition physique du corps.

› Du XVème Siècle au XVIIème

Paracelse au XVème siècle et Isaac Newton au XVIIème siècle on relaté les propriétés curatives des couleurs et leurs associations profitables à la recherche médicinale.

Avicenne

› Au XVIIIème : Les pionniers

Augustus James Pleasonton mena ses propres expériences et publia en 1876 son livre L’influence du rayon bleu de la lumière du soleil et de la couleur bleue du ciel sur la manière dont la couleur bleue pouvait améliorer la croissance des bétails et peut aider à guérir les maladies chez les humains.

Ceci conduisit à la chromothérapie moderne. influençant les scientifiques Seth Pancoast (1823-1889) et Edwin Dwight Babbitt (1828-1905), qui conduisirent des expériences et publiaient respectivement :

  • Blue and Red Light ou La lumière et ses rayons comme médecine
  • Les principes de lumière et de couleur

Augustus James Pleasonton

› 1903 : Docteur Niels Finsens / Prix Nobel

La Phototérapie, la méthode inventée par le Docteur Niels Finsens lui a permis d’obtenir le prix Nobel en 1903. Après des années de recherche et d’expérimentations sur les effets et bienfaits de la lumière et des couleurs sur le corps humain, il en déduit que l’utilisation des ondes rouges et infrarouges du spectre lumineux permettent de traiter certaines maladies comme la variole (1893), le lupus vulgaire traité localement avec des faisceaux de rayons concentrés, ou encore le lupus tuberculeux avec des bains de soleil.

La photothérapie ainsi découverte par Finsen génère l’enthousiasme, et, à Copenhague, un institut Finsen est érigé en 1896, fonctionnant à la fois avec des fonds publics et privés. Finsen est l’auteur de On the Effects of Ligth on the Skin(1893).

Augustus James Pleasonton

› 1920 : Docteur Dinshah Ghadiali

Le livre de Dinshah Ghadiali “ The Spectro Chrometry Enyclopedia ” édité en 1920 est la référence de la Chromothérapie contemporaine.

Vivant en Inde ce scientifique a élaboré une nouvelle vision de la lumière en rapport au corps humain selon laquelle pour chaque organisme et système du corps, il existait une couleur particulière qui stimulait et une autre qui inhibait le travail de cet organe ou système.

Ghadiali pensait également qu’en connaissant l’action des différentes couleurs sur les différents organes et systèmes du corps, on pouvait appliquer la couleur correcte qui tendrait à équilibrer l’action de tout organe ou système devenu anormal dans son fonctionnement ou son état.

Dinshah Ghadiali

› 1950 : Les maternités

L’utilisation de la lumière bleue depuis les années 50 dans les maternités a débuté dans le traitement de l’ictère du nourrisson c’est à dire la jaunisse et est encore utilisée de nos jours.

› 1995 : Professeur Tiina Karu

Tiina Karu a révolutionné la compréhension des bienfaits de la Lumière puisqu’elle a découvert que la stimulation et l’activation d’un complexe présent dans la chaîne respiratoire, entraîne une augmentation de l’énergie cellulaire.

Tiina Karu

› Début 2000 : La Nasa et Airbus

La NASA utilise les couleurs rouges et les infrarouges pour faciliter la cicatrisation des blessures et plaies des astronautes lors de leur passage dans l’ISS, la Station Spatiale Internationale. La dernière découverte scientifique en la matière revient à Airbus, avec son A350 qui fait varier l’intensité de la lumière et les couleurs pour permettre une meilleure adaptation du sommeil aux décalages induits par les changements de fuxeaux horaires.

Retrouvez une partie des textes et photos issues de l’encyclopédie gratuite Wikipédia en anglais en cliquant ici.